C'est toujours pareil: dès qu'arrive le soleil, je pense à Roussillon, aux abricots tachetés tendres et sucrés et aux ocres forcément. Et à chaque fois, je craque sur les pigments de l'usine Matthieu que je rapporte dans mes valises...

Je termine un petit exercice-plaisir avec marbres, terres cuites brutes et émaux de verre - 27 x 24 mm -. le tableau s'appelle "en montant à Roussillon" évidemment. 

roussillon