Nous sommes encore loin d'être autosuffisants en fruits et légumes - d'ailleurs est-ce le but ? -  avec notre potager qui s'agrandit un peu chaque année. De mini potager pour petits enfants, il a évolué vers quelquechose d'un peu plus grand , en plusieurs parties pour capter les bonnes heures de soleil et l'ombre parfois salutaire - le  soleil tape ici -. On peut dire que la petite parcelle d'origine est devenue parc à framboisiers qui, s'octroyant toute la place -c'est tellement bon les framboises -, ont poussé les autres légumes plus loin:. Hors de question de ne pas planter de tomates de toutes sortes, c'est ce que je préfère récolter, impossible de ne pas manger de haricots verts frais - une petite parcelle supplémentaire- et puis plein d'herbes aromatiques, trois pieds de courgettes jaunes et vertes, des petits pois -à rames pour essayer- quelques salades, un pied de potimarron en pleine forme et cette année des patates - quelques pieds, une rigolade-. Ce qui m'intéresse, ce sont les expériences.
Quelques fleurs au milieu de tout ça pour obtenir un fouchtra bien sympathique et attirer papillons, oiseaux -la haie est une H.L.M-et autres faunes, certaines s'attribuant sans gêne quelques légumes et fruits au passage. D'ailleurs, si ça continue, nous allons envisager de faire une cargolade tant les escargots se nourissent sur notre dos !  
Bio, le potager: ou ça pousse ou tant pis ! A part le purin d'ortie qui les aide au départ et un peu d'eau, les légumes se débrouillent tout seuls. Le rendement est sans doute moindre mais la saveur est sans pareille ! - fière, la jardinière, non !...
La récolte du jour avant l'arrivée des orages.. petits pois, patates primeurs, quelques fraises et les premières framboises. Et en prime, de plus en plus de chants d'oiseaux dans le jardin, des insectes et plein de lézards. Sympa.

premières récoltes